Pour ceux qui suivent, je suis au Danemark depuis maintenant un mois et demi. Ici, je n'utilise pas de téléphone portable.

Je me repose beaucoup sur internet pour communiquer. C'est tout aussi rapide, suivant la méthode choisie. Ça s'affranchit des barrière nationales et de langue (alors que mon forfait de téléphone mobile est français ! Ici, il y a de fortes chances que j'ai des frais cachés, même si Orange me garantit un tarif identique aux tarifs français). Et c'est gratuit, quand c'est disponible !

Certes, il y a des inconvénients : lorsqu'on cherche à se joindre en urgence, comme dans les magasins, ou pour d'autres raisons... Plusieurs personnes m'ont sorti cet argument récemment. Mais ces mêmes personnes sont aussi celles qui éteignent leur portable en permanence quand elle ne veulent pas qu'on leur parle.

Moi, je reste connecté en permanence, ou presque. Enfin, mon ordinateur est connecté. Et en France, mon portable était de même allumé en permanence : en cours à l'université, au boulot, la nuit (mais personne ne m’appelle jamais à trois heures du matin).

Conclusion : je peux peut-être me passer de téléphone portable ! Vous souhaitez pouvoir m’appeler en permanence ? Connectez-vous à internet ! Et vous aussi soyez connecté en permanence, vous verrez, c'est possible !

Bien entendu, c'est une décision à mûrir soigneusement. Je suis parfaitement conscient de la portée d'un tel choix. Je serais moins joignable pour tout un tas de monde (recruteurs en particulier). Mais en même temps, en France, les tarifs du mobile sont prohibitifs, surtout au regard de l'utilisation que j'en fais ! Quelques textos, en moyenne 30 minutes d'appel par mois. Et surtout internet mobile ! Et c'est ça qui me coûte cher ! Si je n'utilisais pas l'internet mobile, mon forfait pourrait tourner à 10 €/mois peut-être. Mais justement, s'il n'y avait pas l'internet mobile, j'aurais encore moins besoin de portable (ou alors, seulement pour être contacté en urgence grave, et là aussi payer 10 €/mois pour pouvoir se retrouver à Auchan ou à la Fnac deux fois dans le mois, c'est lourd !) !