Je suis de moins en moins sur Facebook. Je trouve qu'il s'y passe de moins en moins de choses intéressantes. Je trouve aussi qu'il est assez hasardeux de confier des parts importantes de sa vie privée à un organisme à but lucratif communément appelé "entreprise", à la moralité et l'éthique plus que douteuse.
Cet éloignement du "Réseau" s'appuie beaucoup sur l'auto-hébergement.

J'ai installé sur mon serveur un service de messagerie instantanée Jabber et vous pouvez me parler sur mon adresse jabber : stephane @ 22decembre . eu (sans les espaces), j'ai aussi un service de courriel. J'utilise la galerie photos piwigo. Comme vous le voyez, ça marche bien ! Je pars sans haine, sans colère. Il ne s'agit pas d'une pseudo révolte d'adolescent, mais bien d'un mouvement calme. Oui, j'assume être un rebelle zen.

Je sais que certaines personnes restent sur le "Réseau" juste parce que leurs amis y sont aussi. En disant cela, je pense en particulier à ma moitié et sa petite soeur. Cette démarche d'émancipation n'empêche pas de garder un pied dans le grand réseau.

Je ne jette pas la pierre à ceux qui restent sur Facebook ou Twitter. Sachez juste que vous pouvez vous aussi partir loin du "Réseau". Ça ne nécessite pas forcement de grandes compétences techniques. Il y a identi.ca ou jappix pour le microblogging, wordpress.com ou d'autres plateformes de blog libres comme tuxfamilly.

I am now rarely on facebook. I think it goes not to the best we can do on internet. Plus, I find quite weird to give much part of our private life to something aimed at making money with it. Going far from "The Network" means also going far into my own network. I mounted my own jabber and you can speak to me on it : stephane @ 22decembre . eu (without spaces), my own mail, a piwigo gallery.

I know many persons stay on "The Network" because of their friends. Going out of it doesn't forbide to keep a side in it. Run your way !