Il y a quelques temps sur D*, j'ai commenté ce post, puis m'est venue une idée, puis une autre…

La mécanique était lancée !

Point 1

Il faut savoir que suivant la façon dont on calcule, entre 25 et 40 % de notre consommation d'énergie part dans le bâtiment (au sens large : construction, entretien, chauffage, électricité en tout genre…). Et que justement 50 % (je crois) de cette même consommation d'énergie va directement dans le chauffage.
Je dois avouer que je ne me souviens plus exactement des chiffres (c'était mon cours de thermique du bâtiment) …

Ce dont je me souviens c'est que ça faisait 25 % de notre production énergétique qui ne sert à rien et part juste dans la nature (le chauffage des bâtiments) !

Un gâchis !

Point 2

Puis après, un deuxième fait m'a sauté à la tête : la production d'énergie primaire en France est extrêmement inefficace en elle-même déjà à la base, puisqu'elle vient en grande partie du nucléaire et que le rendement d'une centrale nucléaire atteint péniblement 30 %.

En effet une centrale nucléaire (ou à charbon, ou à gaz…) est en fait une bouilloire surdimensionnée produisant de la chaleur pour faire bouillir de l'eau, obtenir de la vapeur et faire tourner une turbine avec cette vapeur.
Mais au final seulement 30 % de la chaleur initialement fournie sera transformée en électricité. Le reste sera relâché dans la nature, dans les nuages de vapeurs qui sortent des tours et dans les cours d'eau qui servent à refroidir les échangeurs de chaleur.

Récapitulons : une centrale produit beaucoup de chaleur, dont 30 % est transformée tant bien que mal en électricité.

Et c'est là qu'est l'idée : si on blindait l'isolation des bâtiments avec 20 à 30 de laine de verre (ou de mouton… ou de plume de canard !) sur toutes les faces de la maison, on diminuerait sérieusement notre consommation d'énergie pour le chauffage !

Ça on le savait déjà, mais il est toujours utile de le rappeler au pékin de base : isole ta maison ! C'est le meilleur truc que tu puisse faire pour sauver la planète !

Et si en plus on utilisait ces 60 et quelques pour-cents de chaleur qui sont rejetés par chaque centrale thermique pour chauffer ces mêmes bâtiments, on aurait presque gagné la palme d'or de la protection de l'environnement et/ou des économies d'énergie !

Et bien ça se fait déjà !

Mais à très petite dose ! Très très très très petite !

Mélangeons le tout

Poussons la réflexion plus loin. Si, encore plus loin !

ERDF ou les municipalités installent des réseaux de chaleur partout pour fournir de la chaleur issue des centrales (une centrale peut être éloignée de 50 km, si le réseau de chaleur est très bien isolé, la perte en ligne est minime), pendant qu'on y est, avec ces mêmes réseaux (enterrés…) on installe de la fibre optique et/ou du câblage électrique.

D'un seul coup d'un seul, chaque appartement d'une grande zone d'habitation reçoit par le biais d'une unique installation une connection tip-top à internet et le chauffage pour moins cher qu'actuellement. Cette installation fait compteur électrique, compteur de chaleur, router internet… Tout à la fois… !

C'est puissant, non ?

Bon, euh, le détail, c'est autre chose, puisque c'est l'idée du compteur intelligent Linky, et que les critiques sur la vie privée sont bien sûr légitimes.

Un réseau public

Bien sûr cette idée n'a de sens que si un c'est porté par le politique.

Parce que ça implique trop de monde à la fois : les divers acteurs de l'énergie (qui vendraient la chaleur issue de leurs centrales), les collectivités locales (il faut faire des tranchées sous les trottoirs), les grands bailleurs tels qu'organismes HLM, les FAI ou intermédiaires internet divers en tout genre, et les populations, dans un débat démocratique.

Je pense qu'au final, la municipalité sera propriétaire du réseau qui sera opéré par des entreprises sur le modèle des concessions d'eaux, c'est à dire qu'il est tout à fait possible que ce soit une agence, une régie publique locale, une coopérative ou une association à but non-lucratif, ou tout au contraire des entreprises privées.

Et bien entendu, même chose pour le réseau fibre installé avec ça : l'accès doit être neutre et garanti à tous les FAI.

Réaliste ?

Le Danemark utilise massivement des réseaux de chaleur de centaines de kilomètres de long, avec des pertes de chaleur en ligne de l'ordre de quelques pour-cents.
Je crois que les énergéticiens ont également posé de la fibre en même temps qu'ils faisaient la maintenance du réseau.
Et que c'est une des raisons pour laquelle même à 10 km d'Aarhus, ils ont quand même la fibre optique avec un débit de malade quand mes parents ont une pov' connection adsl à 3 km de Dreux.

L'Australie a construit un réseau de fibre public - NBN, vers le milieu de l'article.

Les voila les réseaux intelligents qu'on attend depuis dix ans !