Tout d'abord je souhaite à tous mes visiteurs une bonne année.

Pour ce premier billet de l'année, je vais écrire ici au sujet du Révolution de Geeksphone, avec Firefox Os. Il me fallait un nouveau téléphone et ceux-ci sont peu chers et davantage respectueux des libertés des utilisateurs.

Mes parents ne m'ayant pas acheté ce téléphone à Noël (Pas de reproche à faire d'aucune sorte. C'est Noël. :-) ), je l'ai fait moi-même quelques jours après mon retour à Aarhus. Il est arrivé deux jours plus tard. Autant dire immédiatement.

Déballage et aperçu

Tout d'abord le packaging.

C'est suffisamment élégant pour qu'on ne se barre pas en courant à l'idée d'ouvrir la boîte - paradoxe de la moquette, auquel je dois consacrer un article - et suffisamment sobre pour qu'en fait on ait pas de regret à la jeter après, ni bien sûr que ça ait coûté trop cher à fabriquer…

La boîte du Geeksphone Revolution
La boîte du Geeksphone Revolution

La boîte contient, outre le téléphone, un petit livret minimaliste en anglais et espagnol, la batterie, une prise pour l'électricité et le câble usb universel qui va avec (micro-usb pour le brancher sur le téléphone).

J'aurais pensé ne pas avoir ce dernier, mais ce n'est pas grave, ça veut dire que j'ai un câble de rechange - j'en emmène un avec moi en permanence dans ma sacoche, j'en ai un autre dans ma chambre, quand j'aurais un boulot convenable je pourrais le laisser sur le bureau… La normalisation a du bon.

Le téléphone est assez grand. Moins toutefois que les quasi tablettes Nexus de Google.
Il est quand même assez léger à prendre en main. J'aurais bien aimé qu'il soit un poil plus lourd - sans être non plus une brique, mais on ne peut pas plaire à tout le monde.
L'ingénieur en moi pense :

il manque d'inertie….

On monte la bête en insérant la batterie dans le téléphone. C'est un poil difficile. Il faut enlever la plaque du dos de l'appareil et on a l'impression qu'on va la casser, ce qui serait dommage quand même.

La face avant du Geeksphone Revolution
La face avant du Geeksphone Revolution

Le dos du Geeksphone Revolution
Le dos du Geeksphone Revolution

Puis on appuie sur le bouton au sommet pour l'allumer.

Première image de boot du Geeksphone Revolution
Première image de boot du Geeksphone Revolution

Une image douce bleue apparaît. On pense vaguement à des cocotiers, des palmiers et du sable fin… On voit les marques Geeksphone et Intel.

Deuxième image de boot du Geeksphone Revolution
Deuxième image de boot du Geeksphone Revolution

La deuxième image te remet une couche d'Intel, histoire que si t'as pas compris… (la boîte, le dos du téléphone, les images… Intel se fait de la pub à tes frais !)

L'écran d'accueil d'Android
L'écran d'accueil d'Android

Puis enfin l'écran d'Android. Le téléphone vient en effet avec Android 4.4 débridé, naturel, sans les surcouches Google. Déjà, rien que là ça fait envie. Mais ne nous laissons pas tenter…

L'accueil d'Android
L'accueil d'Android

À l'utilisation, c'est déjà fluide et sans accroche. Un poil design minimaliste, zen. On se ballade deux minutes.

L'écran d'Android
L'écran d'Android

Pour switcher sur Firefox Os, il faut en fait installer un nouvel OS. Pour se faire, il faut de préférence charger la batterie, et activer le wifi.

Au passage, évoquons le branchement micro-usb, sur un emplacement inhabituel, le côté, pas le sommet ou le dessous. En soit pas vraiment un soucis. C'est juste un peu perturbant. Par contre c'est un peu difficile à brancher effectivement. Ça c'est gênant.

On continue. Une fois le wifi actif, on va pouvoir installer Firefox Os.

Aller dans Settings > About phone > System update > Install other Os

Une fois là dedans, on peut selectionner l'OS voulu, FFOS pour nous.

Il faut appuyer sur la droite, il y a un bouton télécharger. J'ai dû rebooter Android une première fois pour que l'appareil me propose l'installation finale. Je suppose que j'étais en fait trop impatient. Pour l'installation, le système déclare qu'il va rebooter en recovery.

Dans Firefox OS

Une fois Firefox Os installé, un petit peu d'exploration.

On a FFOS 1.3. Je n'ai pas d'images, puisque quand je l'allume, j'ai mis ma carte mémoire dans le téléphone. Il faudrait donc que je photographie le téléphone en fonctionnement avec lui-même. Paradoxal… Ou alors faire des captures d'écran, ce qui paraît plus realiste, mais je ne sais pas encore les faire. De toute façon, les images sont sur le web, pas de soucis sur ça.

Le téléphone est toujours aussi fluide. On passe facilement d'une application à l'autre.

Premier écran

À l'arrivée, on a quatre boutons fixes : social, jeux, musique, divertissement. En cliquant sur l'un d'eux, on accède à un groupe de liens et raccourcis vers des sites web optimisés pour mobiles. Ainsi les applis Facebook, Linkedin, Wikipedia sont en fait des liens vers les sites mobiles.

Vous le savez peut-être, FFOS utilise énormement les technologies web, ce qui lui permet d'être léger et peu gourmand en ressources tout en s'adaptant partout.

En haut du du premier écran, on a aussi un champs de recherche. En tapant dedans, on peut récupérer d'autres apps web, ou on obtient des liens pertinents vers l'objet de votre recherche.

En recherchant Horsens par exemple (la ville danoise où j'ai fait mon voyage Erasmus), j'obtiens des liens comme Google, Google Maps, Horsens sur Wikipedia, et une image d'un bâtiment de Horsens se met en fond d'écran.

On peut installer des applications en dur, c'est à dire vraiment, pas avec un lien web, avec le market, pas de soucis.
J'ai donc installé Loqui IM (messagerie instantanée), osBattery (surveillance et conseils pour la batterie), diaspora mobile, FoxyMPD (client MPD) et Here Maps (cartographie, pas encore testé).
J'aurais pu aussi installer l'appli Facebook complète, mais pourquoi faire ? Le site mobile fonctionne bien et Loqui IM me fournit un client messagerie correct. Ça fait un peu la nique à Zuckerberg et son Messenger et ça, ça n'a pas de prix …

Second écran

Le second écran contient les applis photo, Galerie, Agenda (avec connection CalDav), Horloge (avec alarme, minuteur et chronomètre), musique, videos et courriel, le suivi de la conso, le market, les paramètres.

La navigation internet est fluide, youtube affiche ses vidéos sans problème.

La prise de photo aussi est rapide (contrairement à mon téléphone précédent, où ça mettait une plombe).

Premiers soucis

Évidement, le monde n'est pas parfait. Et en l'occurrence, je n'ai pas gpg dans le téléphone.

La carte sim ne rentrait pas dans la fente prévue à cet effet. Il aurait fallu une micro ou nano-sim, qu'importe le nom qu'on lui donne. Bah j'ai tout simplement découpé ma carte sim avec des ciseaux. Il y a des rainures sur la carte exprès pour ça :).

Loqui IM me fait des misères : impossible de connecter mon compte jabber - en fait la connexion se fait, puis plus rien - et je ne sais pas si je peux faire de l'OTR.

Impossible non plus de me connecter sur Linkedin, ce qui en soit n'est pas une grosse perte, mais quand même, c'est à signaler.

Mes accès sécurisés sur mon serveur (courriel et web) ne passent pas car Mozilla n'accepte pas les certificats Cacert.

Je ne suis pas encore à l'aise avec la gestion des liens et raccourcis web. Notamment quand il s'agit de désinstaller vraiment une app dure installée.

Enfin, dans l'application Galerie, pour les photos, il va falloir faire du ménage, faute de quoi n'importe qui pourrait fouiller ici alors que mon rangement avait du sens avec Android.

Dans l'ensemble, je suis pour l'instant quand même très content de mon achat. Je devais renouveler le matériel, le téléphone précédent commençait à faire la gueule. J'ai l'impression d'avoir nettement gagné au change, et ce à un tarif raisonnable, c'est à dire pas un iPhone ou HTC en diamant…