On peut rien faire, tout est bloqué, il faut des lois, le système est corrompu…

J’en ai un peu marre d'entendre et de lire ça. Vous voulez vivre correctement à l'avenir ? Voila :

  • Arrêtez la voiture, prenez le vélo [1]
  • … et déménagez dans une ville moyenne. [2]
  • Si vous devez prendre votre voiture, faîtes du covoiturage.
  • Montez une entreprise. [3]
  • … en coopérative
  • … et donnez-vous un objectif social, ou militant. [4]
  • Rationalisz votre consommation : avez vous besoin de telle ou telle chose ? Votre facture n'est-elle pas trop élevée ? Pouvez-vous la diminuer ?
  • Inscrivez-vous dans un syndicat.
  • Prenez votre abonnement internet dans une des associations de FFDN [5].
  • Prenez le contrôle de votre internet : construisez votre routeur ou serveur @home
  • … ou utilisez la Brique internet, un router Turris ou d'autres materiels libres.
  • Faîtes vous des clés GPG et chiffrez votre courriel.
  • Arretez de fumer. [6]
  • Donnez votre sang ou votre plasma.
  • Enregistrez-vous comme donneur d'organes. Parlez-en à vos proches.
  • Allez donc dans un refuge animalier et prenez un chat ou un chien. [7]
  • Construisez vous-même votre maison [8]
  • … faîtes la nique au système bancaire
  • … et isolez là à mort avec 20 cm minimum de laine de verre, de roche, de mouton ou de plumes de canard. [9]
  • Installez une pompe à chaleur, une éolienne et/ou des capteurs solaires. [10]
  • Impliquez vous dans une association (cf ce billet d'Oriane : Faites de l'associatif, ça change la vie ), aidez la fille de votre voisin à faire ses devoirs, apprenez le français à des étrangers… [11]
  • Réparez vos équipements (ordinateurs, imprimantes, vêtements, cafetière, vélo), plutôt que de jeter et remplacer. [12]
  • Recyclez quand vous ne pouvez réparer.
  • Utilisez du logiciel libre sur vos ordinateurs. [13]
  • Utilisez moins le cloud.[14]
  • Diminuez, rationalisez votre utilisation des réseaux sociaux. [15]
  • Achetez local.
  • Mangez moins de viande. Idéalement devenez végétarien, ou presque. [16]

Chacune de ces actions vous permet d'encourager une société, un monde plus humain, plus libéral en même temps que plus social.

Chacune de ces actions est un choix, qui plus est un choix politique tout aussi puissant que n'importe quel vote. En utilisant les services de FFDN, vous votez pour une société et un internet qui respecte mieux vos libertés individuelles, notamment votre vie privée. En mangeant moins de viande, vous votez pour un monde moins pollué, moins pressuré de ses ressources.

Je ne vous dis pas de mettre tous ces points en actions, de toute façon certains sont parfois impossibles (par exemple si vous êtes locataire) ou contradictoires. Non, il s'agit bien de choisir ce qui est compatible avec vos choix de vie et vos espoirs. Rien, absolument rien ne vous empêche de faire ces choix. Aucune loi ne vous interdit d’aller au boulot en vélo.

Et c’est quelque chose de concret, que vous pouvez faire aujourd'hui, maintenant, demain, ce week-end… Pas besoin d'attendre la révolution, le changement, Mélenchon, le Père Noël…

Comprenez aussi que toute politique visant à réduire la pollution et le changement climatique passera obligatoirement par ces points majeurs : isolation des bâtiments, surtout des logements, efficacité énergétique, réduction de la taille du troupeau de bétail mondial, réduction du transport routier. Tout ce que je viens d'indiquer en fait partie. Donc faîtes le !

Explications

  1. Le transport routier compte pour entre 10 et 20 % des émissions de gaz à effet de serre et autres polluants. Là dedans, les voitures particulières sont bien trop représentées. [Retour]

  2. Ça veut dire une ville pas trop chargée, où il y a de la qualité de vie, suffisamment dynamique économiquement, mais où presque tout est quand même accessible en vélo en une demie heure. Grosso modo une ville française entre 100 000 et 500 000 habitants.
    Plus petit, vous manquerez peut-être un certain confort (connexion internet du tonnerre, équipements collectifs, université locale… C'est à vous de voir quelles sont vos priorités).
    En vous installant dans une ville moyenne, vous participez à la déconcentration de l’économie, vous apportez vos propres compétences en province quand trop d’entreprises restent sur Paris, etc. [Retour]

  3. Les PME sont un excellent milieu de travail pour l'auto-formation. Elles sont aussi un milieu assez égalitaire et peu hiérarchique, ce qui permet davantage d'innovation, de prise d'initiative, d'épanouissement personnel et professionnel, pour vous et pour vos salariés, ainsi qu'un meilleur respect de la vie privée des employés.
    Il n'est pas rare qu'un simple technicien prenne ainsi des responsabilités quand un groupe industriel aurait directement embauché un cadre.
    En montant une entreprise plutôt qu'en étant soi-même salarié, vous permettez donc cela.
    Vous renforcez également la résilience de l'économie et permettez une montée en compétences locale, au sein de votre quartier ou votre ville. Une économie de PME, c'est aussi une économie plus redistributive, où les richesses se répartissent plus justement. C'est donc ultimement, une société et une économie plus démocratiques. [Retour]

  4. Les entreprises françaises n'affichent plus vraiment d'objectif social ou militant. Pourtant il y en a ! À mon sens, un entrepreneur qui conçoit des éoliennes pour les particuliers est bien plus militant que tous les José Bové du monde (et j’ai quand même pas mal de respect pour JB) !
    Quand en plus on fait ça dans une entreprise coopérative, c’est comme de faire «xylophone» au Scrabble en mot-compte-triple avec le X ou le Y sur une case lettre-compte-double. [Retour]

  5. En prenant votre abonnement internet dans une association ou une PME/coopérative, vous contribuez à décentraliser internet (cf la célèbre Conférence Internet Libre ou Minitel 2.0). C'est aussi sûrement un internet plus neutre.
    En contrôlant votre routeur/serveur, vous contrôlez aussi une bonne partie de la qualité de votre connexion (notamment avec une résolution DNS plus propre, non surveillée et validant DNSSEC). Ces mêmes FAI associatifs vous aideront très souvent dans cette démarche de réappropriation de votre connection. [Retour]

  6. Il y a de nombreuses associations ou cliniques qui pourront vous aider et vous apporter le soutien moral pour cela. [Retour]

  7. La présence d'un animal permettrait de lutter contre la dépression, le sentiment d'isolement ou le manque affectif. Pour ma part, je ne peux m'empêcher de penser que les associations travaillant à la prévention du suicide devraient donner un chat à certaines personnes. Avec un chaton chez soi, on rigole toutes les cinq minutes. [Retour]

  8. L'auto-construction permet de réduire de moitié les emprunts bancaires nécessaires et vous permet aussi de construire une habitation vous correspondant vraiment, et de savoir, à terme, comment la faire évoluer. En parlant de votre projet autour de vous, vous trouverez sûrement des gens près à vous aider.
    Mon conseil (en tant qu'ingénieur en construction, et personne ayant vu ces projets réussir en 2 ans ou faillir en 10) : faîtes un plan, réfléchissez bien, planifiez, et efforcez-vous de vous y tenir. Ne changez pas les plans de la maison au milieu du projet. [Retour]

  9. Le bâtiment c’est entre 25 et 40 % de l'énergie consommée en France et dans le monde (suivant les modes de calculs utilisés) et sûrement autant de gaz à effet de serre. Là dedans, la moitié de cette énergie part dans le chauffage. Si vous réfléchissez bien, vous vous rendez compte que 25 % de l'énergie produite (avec un rendement max de 33 %, cf Lois de la Thermodynamique et Cycle de Carnot) part dans la nature sans avoir servi à rien d’autre qu'assurer un confort très relatif. [Retour]

  10. L'ADEME fournit des aides publiques pour vous permettre de réduire votre consommation énergétique. [Retour]

  11. Le lien social, l'implication locale sont aussi facteurs de paix et d'inclusion. En aidant votre voisine à faire ses devoirs, vous l'aidez elle personnellement, mais aussi sa famille.
    Peut-être comprendrez-vous aussi davantage certains problèmes sociaux, ou qu'on comprenne mieux vos propres problèmes.
    Il est très probable qu'à un moment où un autre, on vous retourne cette bienveillance d'une manière inattendue (accès à un emploi, à un logement, etc). Combien de personnes ont rencontré leur conjoint dans un club de lecture ou lorsqu'il faisaient de l'aide aux devoirs ?
    La vague d'intolérance (homophobie, racisme, discrimination contre les chômeurs) qui secoue aujourd'hui la société française vient très certainement d'un manque d'écoute et de lien social. En vous impliquant davantage dans la société vous réduisez donc cette intolérance. [Retour]

  12. Trouvez donc un Repair Café. Je participe aujourd'hui au Repair Café d'Aarhus (pour lequel je suis actuellement en train de monter un site web).
    Lors d'une conférence sur l'économie circulaire à laquelle j'ai assisté en mars 2016 le conférencier néerlandais a notamment parlé du mouvement des Repair Cafés, parti de son pays et cité diverses pistes pour l'encourager, comme l'augmentation des taxes sur les matières premières et la diminution des taxes sur le travail. [Retour]

  13. Avec du logiciel libre, vous vous affranchissez des entreprises informatiques. Vous pouvez lire et éditer vos documents sans histoire de licence (alors que les logiciels bureautiques non-libres ont des formats verrouillés et périssables). Vous pouvez customiser votre poste de travail pour qu'il corresponde précisément à vos besoins.
    Les GUL (Groupes d'Utilisateurs Linux) organisent souvent des install parties. Vous pouvez aussi jeter un oeil sur diverses distributions Linux telles que Debian ou Mint. [Retour]

  14. L'utilisation du cloud, ça revient à utiliser l'ordinateur de quelqu'un d'autre, en l'occurence Amazon, Google & co. Ces entreprises se retrouvent en charge de vos données et font de l'argent avec. Elles peuvent aussi arbitrairement les supprimer, en restreindre l'accès ou autres pratiques pas trop légitimes. [Retour]

  15. L'utilisation intensive des réseaux sociaux pourrait être néfaste pour le moral. Elle mettrait en valeur la compétition sociale et ferait donc souffrir ceux qui ne sont pas populaires, ceux qui réussissent moins bien. Elle accroitrait aussi chez certains le sens de vacuité, de vide de l'existence.
    Les réseaux sociaux sont aussi des sources d'information biaisés, vous enferment dans votre bulle, vous empèchent de découvrir d'autres choses.
    Enfin, les réseaux sociaux, comme le cloud, se font du fric sur votre dos. [Retour]

  16. Le bétail produit 10 % des gaz à effet de serre : dit vulgairement, une vache, ça pête. Il y a 1,5 milliards de bovins sur Terre. Ça fait quand même beaucoup de pets tout ça !
    Ce bétail accapare de nombreuses ressources : surface de sol conséquente, nourriture, soins médicaux (le bétail est bien mieux vacciné que les humains !).
    Il faut 15 000 litres d’eau et plusieurs dizaines de kilos d’herbe pour produire un kilo de steak ! Je mange toujours de la viande, et j’aurais du mal à renoncer à un bon bœuf bourguignon. Mais on peut allègrement ne manger de la viande qu’une à deux fois par semaine.
    De nombreuses études scientifiques commencent à montrer que manger de la viande n’est pas bon pour la santé. Je pense qu’on découvrira dans 15 ans quand les modes de vie végétariens seront répandus, qu’ils donnent aussi le cancer, puisqu’à peu près tout donne le cancer, y compris la poussière de bois. Pourtant, c’est sain et écolo le bois. [Retour]

T'as oublié un truc !

Je n'ai pas utilisé le mot honni en S.

Je profite donc de cet article pour rappeler ma détestation toute personnelle du sport, que je considère comme une forme de torture légale destinée à brimer les jeunes enfants à l'école. Plus tard, cette activité au combien néfaste devient même auto-imposée !

Faire 100 km de vélo par semaine (pour mes déplacements personnels) s'avère, je pense, une activité physique suffisante pour maintenir mon niveau de santé. Et je pratique le tir à l'arc, le truc le plus éloigné du sport qu'on puisse imaginer !