J'ai lu ce roman en danois. Le roman lui-même est traduit du suédois.

Ce roman, c'est le roman du meurtre de Linnea, petite fille tranquille dans un petit village tranquille de Suède.

Mais pas que …

Stella et Linnea

À trente ans d'intervalle deux fillettes sont tuées dans des circonstances tellemment similaires que ca en est troublant.

Le petit village s'agite. D'aucuns cherchent des réponses rapides alors que l'enquète de police demarre à peine. Certains n'hésitent pas à pointer du doigt les réfugiés du centre local, sans raison précise et alors même que certains des refugiés étaient volontaires durant les recherches de la petite dans la forêt.

C'est même Karim, l'un des réfugiés qui découvrira le corps, caché précisement au même endroit que celui de Stella, trente ans plus tôt. Et même s'il a participé aux recherches avec le coeur d'un père et l'espoir de mieux s'intégrer à la petite communauté, cette triste découverte va se retourner contre lui.

Marie et Helen

Il y a trente ans, Marie et Helen, deux filles tout juste entrées dans l'adolescence, s'accusent du meurtre de Stella.

Marie, fille extravertie et jolie, d'un couple peu responsable. Helen, fille effacée d'un couple de bourgeois bien proprets.

C'est elles qui gardaient la fillette juste avant son meurtre. La police saute sur l'occasion sans creuser davantage. Mais pourquoi ? Pourquoi ce meurtre ? Et pourquoi se sont-elles accusées alors que leur culpabilité est si douteuse ?

Aujourd'hui, Marie est une star hollywoodienne sur la fin, mangeuse d'hommes, mais délaissant sa propre fille et profitant du moindre scandale pour faire parler d'elle. Mais justement, ce nouveau meurtre ramène les lumières sur sa vie et sur cet épisode sanglant.

Helen quand à elle est une femme effacée, mariée presque sans l'avoir choisi à James, un ami de son père. Elle se cache et deteste les lumières qui se braquent sur elle. Son fils, Sam, est très introverti, effacé, soumis à l'attitude hautaine de son père, militaire de carrière ne jurant finalement que par la force, l'ordre et les armes.

Mais en vérité, qui est vraiment James ?

Jessie et Sam

Jessie est la fille de Marie, la star hollywoodienne qui la laisse vivre sa vie sans se soucier d'elle et qu'elle voit comme un accident de travail, produit d'une nuit avec un énième producteur de film.

Ses camarades la moquent pour son poids, son physique disgracieux, tout en étant envieux de la vie qu'elle a eue autour du monde et du fait qu'elle ait rencontré moult stars de ciné. Jessie, elle, les envie pour leur popularité et leur vie normale, loin du chaos de sa mère hollywoodienne.

Loin des moqueries, Jessie et Sam se rencontrent, se découvrent et trouvent l'amour adolescent dont ils ont besoin. Ils s'aiment, cachés des autres, sans faire de bruit, enfin.

Hélas les camarades de Jessie et Sam, poussent le bouchon un peu trop loin : ils piègent Jessie, lui font voir, pendant quelques heures, la vie qu'elle aurait pû avoir. La vie d'une adolescente normale, faite de maquillage et de discussions sur un lit. Jessie voit alors qu'avec quelque effort, un peu de cosmetique et de travail sur ses cheveux, son corps disgracieux n'est plus source de honte. Elle se trouve belle. Et pas seulement dans les yeux de Sam. Dans les siens aussi.

Puis le piège se referme : ils la font boire lors d'une fête, et la violent lors d'une scene durant laquelle tous les garcons de la classe entourent son corps inconscient.

Tous se moquent de son poids, mais tous sont aussi fascinés par ses seins…

Ce viol va faire exploser Sam et Jessie, qui sinon, seraient restés cachés, heureux de s'être trouvés…

Des réfugiés

La Suède a accueilli des milliers de réfugiés en provenance de Syrie. Ces gens, brisés par la guerre et un voyage à travers l'Europe, cherchent à s'intégrer dans un nouveau pays, et demarrer une nouvelle vie. Pas facile, une langue à apprendre, un climat tellemment different, et des locaux fermés comme des huitres qu'il faudrait ouvrir au pied-de-biche.

Il a bien vu que les Suédois croyaient qu'il avait fui son pays dans l'espoir d'une vie de luxe ici. Quelle naïveté. Comment peut-on croire que quelqu'un puisse abandonner tout ce qu'il connait pour le rêve d'une vie dorée à l'Ouest.
Il a bien vu des gens prèts à tout pour sauver leur peau.
Mais il aimerait que les Suédois voient aussi les autres. Ceux qui ont dû abandonner leur maison pour sauver leur famille. Ceux qui souhaitent contribuer vraiment au pays qui les accueille.

Traduction en français d'une citation du livre. Je ne sais pas quelle sera vraiment la version française de cette citation.

Seul Bill, légèrement dingue et enthousiaste, va essayer de leur donner un espoir. En leur donnant des cours de voile.

Et justement, ce meurtre, ce nouveau meurtre, va provoquer un grand chamboul-tout, et à nouveau détruire des vies à travers la petite communauté.

C'est dans les pires moments, que l'Homme ressort ce qu'il a de pire…

Certains, plein de haîne, vont planter des preuves du meurtre de la fillette dans le centre d'accueil des réfugiés. Précisemment dans l'habitation de Karim, découvreur du corps.

Le chef de la police, aiguillé par un appel anonyme, met la main dessus, sans reflechir davantage. Il le reconnaitra plus tard, et le regrettera.

Car d'autres haîneux vont mettre le feu à l'habitation de Karim. Et sa femme, Amina, va finir à l'hopital. Et mourrir.

… ou de meilleur.

Devant cette nouvelle tragédie, Bill, le moniteur de voile, va organiser un mouvement de solidarité. Et les Suédois répondent alors.

Dans la maison commune s'amoncèlent des jouets, des vêtements et de la nourriture pour des semaines. Et les réfugiés découvrent tout d'un coup une autre facette de la Suède.

L'enquête avance lentement, mais rapidement, on comprend que pour résoudre le meurtre d'aujourd'hui, de Linnea, il faut aussi résoudre celui du passé, de Stella.

Des questions …

Qui est donc cette Sorcière, qui donne son titre au roman ?

Qui est Ellin, cette femme du 17è siècle, qui connaît les secrets des herbes et sera tuée avec des méthodes barbares de l'inquisition.

Hors l'enquête policière, quelle est le sujet du roman ? La peur de l'inconnu, de celui qui se cache ? Les responsabilités partagés de celui qui se cache et tire les ficelles dans l'ombre ? Le rôle des femmes dans la société, en tant que mères, en tant que sorcières ? La chasse aux sorcières ?

Ou est-ce tout cela, savamment mélangé et équilibré ?

Autres billets de blog :